Le cube / The cube

Le pimagides dit encore :

« Il faut se représenter le monde comme un cube, avec ses six faces.

Nous ne connaissons qu’une seule de ces faces, il y en a qui évoluent près de ses bords et qui devinent qu’il ne s’agit que d’arêtes mais ils ne les ont jamais franchies. Il faut se dire que si on se rend sur ces faces on ne tombera pas, puisque tant que l’on reste contre le sol on ne peut pas tomber. Simplement il ne faut pas avoir peur.

Il faut se dire qu’il y a une sixième face qui est à l’opposé de notre face que nous connaissons bien. Peut-être que nous n’irons jamais là-bas mais enfin il est important de savoir qu’il y a un dessous, un opposé et que pour ceux qui sont sur ce côté, s’il y en a, c’est nous qui sommes leur dessous.

Il n’est pas nécessaire de savoir ce qu’il y a sur ce dessous, simplement nous pouvons nous l’imaginer. Ce qui est important c’est de douter. »

Le pimagides est un oiseau imaginaire, et parfois quand il ferme les yeux il va sur la sixième face du monde. Il y voit des choses étranges.

Le pimagides dit que les autres faces du monde sont des faces où les perles n’ont pas le même ordre sur le collier. Il dit que les faces du monde sont comme des miroirs où sont projetés des arrangements différents des mêmes perles. Il dit qu’en vérité les perles sont dans le cube, en vrac.


This is what the pimagides says about the world:

“We need to imagine the world is a cube, with six sides.

We only ever know one of these sides; some of us stray close to its brims and perceive they are only edges, but they never went across. We must imagine that if we do cross we won’t fall, since as long as we keep to the ground we can’t fall. We only need not to be afraid.

We need to realize there must be a sixth face to the cube, that is opposite that one we know well and call ours Maybe we won’t ever go there but it is very important to know there’s a below, an opposite, and that for those living there, if some are living there, we are the ones below.

We don’t need to know what is below, we only need to imagine it. What is important is to doubt.”

The pimagides is an imaginary bird, and sometimes when he closes his eyes he goes to the sixth face of the world. There he sees strange things.

The pimagides says the other sides of the world are sides where the pearls are not in the same order on the necklace. He says the other sides of the world are like mirrors where the same pearls are reflected in different sequences. He says that, in truth, the pearls are in the cube, all jumbled.

Une réflexion sur “Le cube / The cube

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s